À Marans, les restaurants se situent en globalité vers le cœur de ville, à savoir le long de la Sèvre Niortaise. Tous regroupés au même endroit, il est parfois difficile de bien choisir sa table. Au Rev’ Goch, on déguste une cuisine simple mais particulièrement efficace et goûteuse. Les assiettes y sont généreuses, avec un excellent rapport qualité / prix, ainsi qu’un accueil au top ! Une belle découverte en flânant sur les bords de l’eau !

Une carte actualisée par saison, des légumes frais dans les assiettes, un cadre sympathique entouré de barques … Ce petit établissement de cuisine traditionnelle, ouvert en 2020, n’a pas connu les débuts escomptés par Emilie Charron, Tiphaine et Thierry Bastard. En effet, l’acquisition de ce restaurant un mois avant la période Covid les a forcés à s’adapter et à se faire une clientèle par de la vente à emporter. Ce n’est donc que quelques mois plus tard que l’établissement a pu accueillir ses premiers clients sur table.

Devanture du restaurant Rev'Goch

entree-blog-1

Mais passons au vif du sujet ! Après une hésitante prise de commande due aux diverses tentations, mon choix s’est porté sur un tartare de saumon pour commencer. Visuellement et gustativement, aucune déception : le poisson est bien préparé, acidulé comme il faut, accompagné d’œufs de lump qui viennent ajouter texture et couleur à l’assiette. Le tout servi rafraîchi par un verre de grenadine glacée, petite touche personnelle pour garder le plat au frais en plus de rappeler le principal nuancier de l’établissement, le rouge.

Pour rester dans une humeur piscivore, j’ai donc ensuite opté pour le cabillaud curry, accompagné d’un produit bien d’ici : le pineau. Ce dernier venant légèrement adoucir le goût du curry, et accompagné de pommes de terre grenailles à la peau croustillante, autant dire que les saveurs étaient au rendez-vous. Mon accompagnatrice a quant à elle, penché vers le burger de la maison. Amoureux des oignons frits, vous ne pouvez pas passer à côté de ça ! Servi sur une planche en forme de hachoir, ce généreux sandwich garni de son excellent pain multi-céréales nous a régalé les papilles (car oui, j’ai osé goûter son plat).

Et pour finir, un café gourmand, simple, efficace et bon marché, toujours joliment présenté dans ces tons de rouge.

Au bout d’une heure de repas, la panse bien remplie et après petite discussion avec Tiphaine, il était l’heure de quitter cette table à carreaux rouges qui me rappelait les nappes de chez mamie. Avec tant de saveurs pour le plaisir des papilles, de générosité pour l’estomac et de visuels pour le régal des yeux, autant dire que ma prochaine venue ne sera sans doute pas si loin !

avatar-homme
Popote locale
Écrit le 29/08/2023
Romain, l’hurluberlu remplaçant