Plongez dans l'univers magique du Marais Poitevin

Du Marais Poitevin on ne retient souvent que la carte postale de la Venise Verte, une barque qui glisse lentement sur un tapis de lentilles au sein d'un écrin de verdure...

Le Marais Poitevin c’est pourtant bien plus que ça : un parc naturel d’exception qui s’étend entre Niort à l’est et la Baie de l’Aiguillon, à l’ouest. Imaginez qu’ici à l’origine s’étendait la mer… Elle a laissé derrière ses sillons, cette zone marécageuse, travaillée par l’homme à travers les siècles pour devenir la deuxième zone humide de France, labellisé parc naturel régional.

Cet espace, dont l’eau est le dénominateur commun est traversé par la Sèvre Niortaise, véritable colonne vertébrale du Marais Poitevin. Empruntez ses chemins d’eau, enfoncez-vous dans son écrin de verdure pour pénétrer au cœur de l’âme secrète du marais. Les photos que vous rapporterez  auront comme des allures de peintures impressionnistes.

Le Marais Poitevin, nous offre une mosaïque variée de couleurs et de paysages : le marais dit mouillé à l’est, la partie littorale à l’ouest et celui dit desséché trait d’union entre les deux autres.

63550
100000

Ha de zones humides

6589
8200

Km de voies d'eau

190
750

Espèces végétales

55
149

KM de côtes

Le Marais poitevin,
Mon Parc naturel d'Attractions

Le marais mouillé

Magique Venise Verte

Le marais mouillé est la partie la plus emblématique du Marais Poitevin, du fait de ses paysages spectaculaires où les canaux maculés de lentilles et bordés d’arbres aux formes étranges portent les barques des voyageurs.

Ce marais est dit mouillé car il est encore inondable une grande partie de l’année quand le marais desséché, ne l’est plus. Ce sont les hommes qui depuis le  moyen âge ont façonné cet espace marécageux en creusant fossés, canaux et conches. Initialement pour cultiver les terres puis grâce à un système d’ouvrages hydrauliques ils ont constitué un système de gestion de l’eau dans les différentes parties du marais.

Le marais mouillé est sillonné d’une multitude de canaux bordés de rangées d’arbres qui évitent l’effondrement des berges en fixant la terre avec leurs racines. Si les canaux étaient à l’origine les seules voies de communication, ils sont aujourd’hui des lieux de promenade en barque particulièrement appréciés des visiteurs.

Les communaux sont de grandes prairies naturelles inondables, dédiés au pâturage, où cohabitent espèces animales et végétales. Ils sont une autre composante essentielle de cette partie du marais.

Découvrir, en barque, à pieds, à vélo

La Venise Verte c’est 8.000 kilomètres de voies d’eau (dont 350 km sont balisés) dans une cathédrale de verdure : lieu idéal pour une promenade en barque à l’ombre des frênes. Ici la barque traditionnelle s’appelle « la plate » et on peut la louer dans un des nombreux embarcadères du marais. Vous pouvez ensuite choisir de vous balader seul en suivant les itinéraires balisés ou accompagné d’un guide batelier. De nombreux embarcadères vous proposent l’aventure.

La Venise Verte c’est également des perspectives formidables de balades à pieds ou à vélos. Les circuits cyclables de la Venise verte sont nombreux,  la Vélo Francette, véloroute nationale complète ces belles perspectives. Les chemins plats et ombragés du marais se parcourent également à pieds, idéal pour observer la faune et la flore, des espèces rares et protégées qui ne manqueront pas de vous émerveiller. Découvrez, canaux, conches, ouvrages hydrauliques, espaces bocagers et villages typiques qui jalonnent les itinéraires.

Pour mieux comprendre l’histoire de ce marais et de son environnement, poussez la porte des sites de visites et imprégnez vous des récits d’animateurs passionnés.

Petit lexique du marais...

  • Plate

    La barque à fond plat, utilisée traditionnellement dans le marais poitevin

  • Conche

    Voies d’eau navigables, elles forment le réseau secondaire du marais et mesurent de 4 à 8 mètres de large.

  • Batelier

    C’est celui qui va pousser votre barque si vous optez pour une balade accompagnée. En prime il vous livrera toutes les clés pour comprendre le marais.

  • Pigouille

    C’est la perche servant à faire avancer la barque depuis l’arrière du bateau en poussant au fond de l’eau.

  • Frêne têtard

    Ce sont les frênes plantés le long des conches pour consolider les berges. Il sont qualifiés de « têtards » du fait de la masse formée à leur sommet qui résulte de la taille successive des branches au ras du tronc pour produire du bois de chauffage.

  • Ragondin

    Cet animal très présent dans le marais est considéré comme nuisible car il participe à l’érosion des berges en creusant ses terriers. Vous pourrez aussi le trouver sous forme de pâté !

En savoir plus sur la Venise Verte

Le Marais Mouillé

Le marais est dit « mouillé », car l’eau y déborde régulièrement. En hiver, en cas de fortes pluies, la Sèvre Niortaise, la Vendée, et les rivières de l’Autize, du Lay et du Mignon se déversent sur le marais mouillé, avant d’atteindre la mer.
En savoir plus

La Venise Verte

Ici, dans le marais mouillé, le paysage est verdoyant et la terre sillonnée d’une multitude de canaux bordés de rangées d’arbres à l’allure protectrice.
En savoir plus

Balade en barque

Vous en avez entendu parler, vous en rêvez… glisser sur l’eau, à bord d’une plate, barque traditionnelle du Marais Poitevin. Le marais s’offre à vous, laissez-vous envoûter par la magie des lieux.
En savoir plus
La Baie de l'Aiguillon et le littoral vendéen

La Baie de l'Aiguillon

La Baie de l’Aiguillon s’étend au nord de La Rochelle, depuis le village d’Esnandes jusqu’à la pointe de l’Aiguillon.

C’est un autre visage du marais poitevin où les paysages stupéfiants se forment au grès des marées. La baie s’immerge puis se découvre dessinant un paysage lunaire marqué par des vastes étendues de vase.

Depuis la pointe Saint Clément à Esnandes vous avez une place de choix pour observer le ballet des oiseaux. Depuis le port du pavé à Charron c’est l’activité mytilicole que vous pourrez observer avec les bouchots qui sortent de l’eau et les allers et retours des bateaux.

Classée Réserve Naturelle Nationale, elle s’illustre par l’importante diversité des oiseaux qu’elle attire grâce à sa vasière et à ses prés salés.

Plus d'info

La Baie de l’Aiguillon

Vous pénétrez dans un lieu magique, entre terre et mer, entre eau douce et eau salée, une transition entre le continent et l’océan. Dans la baie de l’Aiguillon, les paysages se forment au gré des marées.

Le littoral vendéen

Côté Vendée, les belles plages se succèdent avec un paysage essentiellement composé de dunes et de sable.

Ici les activités phares sont la plage, la baignade et les activités nautiques.

Découvrez les stations, de l’Aiguillon-sur-mer, la Faute et la Tranche. Plus au nord, Longeville marque l’extremité du parc du Marais Poitevin.

Zoom sur..

La Faute sur Mer

Au nord de Charron et de la Baie de l’Aiguillon, s’étend un village vendéen sur une petite bande de terre côtière : la Faute-sur-Mer. Bordée par 8 kilomètres de plage de sable, elle se blottit derrière les dunes de la pointe d’Arçay.
Le marais desséché

Des paysages ouverts, quadrillés de canaux rectilignes

Celui qu’on appelle « desséché » est pourtant verdoyant. Il s’étend entre la Baie de l’Aiguillon et le marais mouillé. L’eau y est omniprésente mais il n’est pas inondable, contrairement à son voisin le marais mouillée. Un vaste réseau hydraulique (digues, portes à flot, écluses…) lui permet de se protéger des inondations et des marées.

Cette zone du marais se caractérise par des paysages ouverts constitués de canaux rectilignes séparant d’immenses prairies. Les exploitations agricoles sont très présentes, le marais desséché est notamment reconnu pour la production d’un blé de qualité.

Autrefois des îles calcaires émergeaient du golf des pictons, c’est sur ces îles que se sont développés des villes et villages comme Marans ou Chaillé les Marais.

A voir, à faire, dans le marais desséché

Autour de Marans

La Sèvre Niortaise, colonne vertébrale du marais

De Niort à Charron, la Sèvre Niortaise court, serpente et ondule, offrant aux promeneurs ses berges ombragées et ses couleurs verdoyantes. Autour d’elle s’étend la multitude de canaux que forme le Marais Poitevin.